Les animaux du parc

  • Animaux Originaires des Plateaux Batékés (quelques exemples)
  • Mammifères importés de NAMIBIE

MAMMIFÈRES  :

  • CÉPHALOPHE DE GRIMM (NTSA) : Sylvicapra grimmiaPlus haut sur pattes et oreilles plus grandes que les céphalophes de forêt. Les femelles un peu plus grandes que les mâles et cornes droites présentes uniquement chez le mâle. Le Ntsa peut se passer de boire.
  • CÉPHALOPHE A DOS JAUNE Cephalophus sylvicultor : Il est assez grand pouvant atteindre 190 cm et 80kg. Brun grisâtre mais tache de couleur crème, très contrastée, sur le dos. On le trouve principalement en forêt ou lisière. Le céphalophe à dos jaune est un animal solitaire.
  • GUIB HARNACHE Tragelaphus scriptus : Petit boviné. Femelles et jeunes surtout rouges, mais les mâles deviennent plus sombres avec la maturité sexuelle et l'âge. Exige un couvert épais. Peut ne s'abreuver que de rosée. Broute en solitaire et se repose fréquemment pour ruminer.
  • SITATUNGA Tragelaphus spekei : Bovin ébouriffé, haut sur pattes. Femelles sans cornes, rousses. Mâles plus grands et plus sombres, cornes épaisses, très carénées, de 45 à 92 cm. Les Sitatunga vivent dans une végétation buissonnante en bordure des cours d'eau de forêt. Actifs surtout entre 18 et 10 heures.
  • POTAMOCHERE Potamochoerus porcus : Rarement hors de la forêt pluvieuse. Nette préférence pour les bordures de cours d'eau et de marais. Il y retourne le sol sur de vastes zones pour déterrer racines et invertébrés. En petits groupes d'une dizaine animaux au plus, parfois en troupes plus importantes pouvant aller jusqu'à 60 individus.
  • CHACAL À FLANCS RAYÉS Canis adustus : Plus terne que les autres chacals, moins haut sur pattes et oreilles plus courtes. Tache blanche terminant la queue. Nocturne. Il est observé dans divers types de savanes et taillis et en bordure de forêts. Il peut se déplacer en groupes familiaux, mais il est plus souvent solitaire.

OISEAUX  :

  • OUTARDE À VENTRE NOIR Lissotis melanogaster : On les trouve dans les savanes. Habituellement silencieuse.
  • FRANCOLIN ÉCAILLÉ Francolinus squamatus : Oiseaux terrestres trapus. Habituellement en couples ou en petits groupes. Volent peu ; préfèrent courir.
  • BUSE D'AFRIQUE Buteo auguralis : Plumages très variables, créant des difficultés d'identification. Vues la plupart du temps en vol à voile, ailes tenues en V peu profond, ou sur un perchoir dominant. Se nourrissent surtout de mammifères et de reptiles attrapés au sol. Fréquentent les boisements et les milieux ouverts.
  • VAUTOUR SOMBRE Melierax metabates

REPTILES  :

  • PYTHON D'AFRIQUE Python sebae : C'est le plus grand serpent d'Afrique (pouvant dépasser les 7 m ... soit 370 vertèbres). Les grands individus se localisent sur les rives des fleuves et marigot. Ils nagent, se déplacent sur le sol et dans les arbres avec la même facilité.
  • VIPÈRE HEURTANTE Bitis arietans : C'est un serpent robuste gris, jaune ou brun avec sur le dos des chevrons médians foncés bordés de plus clair.

INSECTES  :

  • BOUSIER Pachylomerus femoralis : Un des coléoptère les plus fréquent dans la région sableuse des plateaux est le grand bousier.
  • TERMITES : Tous les termites sont des insectes sociaux dont les colonies comprennent surtout des travailleurs et des soldats qui ne sont que des mâles et des femelles stériles, généralement aveugles.
    On rencontre des petites termitières en forme de champignon et de grandes termitières, hautes de deux à trois mètres.
  • ZÈBRE DES PLAINES Equus quagga : Équidé musculeux à l'encolure assez courte et aux jambes solides. Les rayures sont très variables selon les individus.

    On les observe dans les savanes herbeuses et arborées. Ces zèbres doivent impérativement boire fréquemment.

  • GEMSBOK Oryx gazella : Encolure très épaisse, très longues cornes droites (60 – 120 cm) La plupart des groupes de femelles sont nomades et beaucoup de mâles les accompagnent. Les vieux sont plus sédentaires.
  • GRAND KOUDOU Tragelaphus strepsiceros : Grand, couleur isabelle, marqué de 4 à 12 rayures claires. Les cornes en spirales (mâles) atteignent une longueur record de 181 cm (en suivant la courbure). Les deux sexes portent une crinière et les mâles une frange tout le long du cou.

    Ils sont dans les taillis et forêts persistantes et le long des cours d'eau. Ils sortent la nuit pour brouter les graminées et plantes herbacées.

  • IMPALA Aepyceros melampus : Les mâles portent de longues cornes étroites arquées vers l'extérieur.

    Il exige un fourrage de très bonne qualité (graminées ou feuilles). Quand les conditions sont favorables, les densités dépassent 200 animaux au km2. Occupe la savane herbeuse pendant la saison humide et la savane arborée en saison sèche.

  • BUBALE Alcelaphus buselaphus : Grande antilope relevée au garrot, haute sur pattes, à l'encolure courte et à la face étroite et très allongée. Les cornes reposent sur une base creuse et sont de taille très variable (45 – 83 cm). La coloration est également très variable selon les individus.

    Dans les savanes africaines. Les bubales sont tous des brouteurs d'herbe qui vivent entre les plaines herbeuses et les savanes arborées. Ils vont régulièrement à l'eau (mais les mâles territoriaux s'en passent pendant de longues périodes).

  • ÉLAND DU CAP Taurotragus oryx : Très grands bovins fauves ; les deux sexes portent cornes et fanons. La longue queue est terminée en pinceau et les oreilles étroites sont relativement petites. Les mâles tendent à s'alourdir tout au long de leur vie, le cou et les épaules s'assombrissent et le fanon progresse jusqu'à pendre sous le niveau des genoux. Bouche et museau petits et pointus comparés aux buffles et bovins domestiques.

    Ils vivent dans les forêts claires et savane arborée. Ils broutent feuillage et herbe.

Parc de Léconi

Géré par la société des plateaux Batékés

Masque du Haut Ogooué

© 2015 Parc de Léconi

+ 241 07 15 14 81

spb.direction@gmail.com

Assign a menu in the Right Menu options.