Paysages

Le parc des plateaux Batéké est couvert d’immenses savanes qui évoquent l’Afrique australe ou l’Afrique orientale. Par endroits, celles-ci sont totalement dénuées de toute végétation ligneuse (savanes herbeuses). Ailleurs, on trouve des buissons épars, généralement rabougris par les feux fréquents. En d’autres endroits encore, on trouve des savanes arbustives, voire arborescentes. Les savanes les plus ouvertes couvrent souvent les parties hautes du relief, tandis que les formations densément arbustives ou arborescentes se retrouvent dans les fonds de vallée ou en bordure des galeries forestières.

Les savanes

Les savanes herbeuses :

Elles sont dominées par les graminées ou poacées. On y trouve aussi de petites plantes herbacées pérennes et des arbustes résistants au feu. Les savanes sont aussi le refuge de quelques animaux qui ne peuvent vivre en forêt (on y trouve par exemple le guib harnaché, une espèce des savanes et des zones boisées, mais qui ne vit jamais profondément en forêt).
La savane connaît comme la forêt, un cycle annuel. La saison sèche avançant, les grandes herbes meurent et se dessèchent. Elles ont alors une faible valeur nutritive, ce qui contraint les animaux de savane à rechercher de jeunes herbes. Des feux de savane sont organisés et contrôlés. Les flammes réduisent en cendre une année de croissance. Il peut paraître étrange qu’une chose aussi violente et destructrice soit une libération pour les animaux de savane, mais lorsque les jeunes herbes repoussent parmi les touffes carbonisées des animaux se rassemblent à découvert, rejoints par les céphalophes à dos jaunes, les potamochères… C’est le printemps de la savane, une période d’abondance! Avec les premières pluies qui balaient les souvenirs de la saison sèche, les cendres sont emportées, le sol redevient un tapis vert vif. De petites plantes à fleurs ajoutent une touche de couleur, elles profitent des conditions ouvertes avant que les herbes ne les recouvrent. Ce processus de renouvellement se répète depuis la première apparition des savanes dans la région.
Les feux annuels tuent toutes les plantules des espèces de forêt qui ont germé dans la savane: les seules espèces ligneuses rencontrées en savane sont des arbustes résistants au feu.

Les savanes arbustives :

On parle de savane boisée quand la couverture ligneuse dépasse 20%. Les petits arbres et arbustes qui peuplent les savanes varient de taille et de forme, souvent en rapport avec leur exposition au feu, mais ils n’appartiennent pas à plus d’une douzaine d’espèces.

Les forêts galeries

Les forêts galeries sont un mélange de forêts anciennes et de végétation jeune colonisant les bords des cours d’eau. Les arbres des galeries sont généralement peu élevés, rarement plus de 25m. La végétation des bordures de savane est souvent dense, constituée de lianes et d’arbustes qui rendent difficile la pénétration dans les galeries. à l’intérieur, la végétation au sol, constituée là encore d’arbustes et de lianes, est plus clairsemée. Ces galeries sont le refuge d’espèces animales qui ne peuvent survivre ni à l’intérieur de la forêt, ni à l’extérieur en savane. Ils sont aussi un abri pour les animaux quand il fait trop chaud et permettent aux espèces de forêt de se rapprocher de la savane. Pour les espèces forestières, rejoindre une galerie en passant par la savane représente un risque. Les petits animaux sont facilement repérés par les rapaces lorsqu’ils sortent à découvert, tandis que les plus grands peuvent devenir la proie des panthères qui sont communes dans cet habitat.

Parc de Léconi

Géré par la société des plateaux Batékés

Masque du Haut Ogooué

© 2015 Parc de Léconi

+ 241 07 15 14 81

spb.direction@gmail.com

Assign a menu in the Right Menu options.